Nos engagements sont les suivants:

Engagement environnemental : Charte Environnement de L'UNICEM

charte environnement des carrières Nos carrières adhèrent à la charte de l’environnement de l’UNICEM (le syndicat de la profession des exploitants de carrières).

Adhérer à cette charte signifie pour l’exploitant de carrières de s’engager volontairement afin de :

- Maîtriser les impacts environnementaux de son activité,
- Mettre en œuvre une concertation constructive,
- Développer sur le long terme des compétences environnementales.

Elle s’appuie sur un référentiel de progrès et des audits réguliers.
Ce référentiel couvre plusieurs thématiques dont le paysage, la propreté, le bruit, les déchets, les matériaux inertes, l’eau , la sécurité, la concertation mais aussi le management environnemental, les poussières, la sensibilisation, le transport, l’énergie ou la biodiversité. La charte environnement nous accompagne donc dans une démarche de progrès spécifiquement adaptée à notre domaine d’activité.
Nos sites de Saint Crepin Ibouvillers, Ponchon et Warluis Bailleul sur Thérain viennent de revalider avec succés le plus haut niveau du référentiel de progrès en obtenant le niveau 4.

  • En savoir plus
  • Engagement environnemental : La Biodiversité

    charte environnement des carrières Nos carrières, de par leur nature sont susceptibles d’occuper pendant une durée déterminée une emprise foncière importante. C’est d’ailleurs cette emprise qui joue un rôle important dans les impacts directs et indirects sur la biodiversité.

    Au sein de notre domaine d’activité, la problématique de la biodiversité nous est familière car celle-ci est intégrée dés la conception de notre projet d’exploitation et durant la gestion quotidienne de nos différents sites.

    Implantée en milieu rural et plutôt isolée, l’ouverture d’une carrière provoque dans un premier temps une perturbation importante sur le milieu concerné par l’emprise.
    Son exploitation et le réaménagement progressif du site vont le plus souvent permettre de recréer différents habitats à haute valeur biologique.

    Ces milieux (habitats) offrent une opportunité à la faune et à la flore pour le développement de la biodiversité car ils sont relativement protégés d’éventuelles agressions extérieures. C’est d’ailleurs pour cela que de nombreuses espèces raréfiées par l’activité humaines sont très dépendantes pour leur survie du maintien de notre activité. C’est le cas pour nos sablières qui sont propices à la préservation d’une espèce emblématiques et patrimoniale (l’hirondelle de rivage) et c’est également le cas pour notre gravière qui constitue aujourd’hui une mosaïque d’habitats à haute valeur biologique.

  • En savoir plus